Trophées du Repreneuriat 2023

  

  Edition 2022

Grand Prix du Repreneuriat 2022

Hervé DELAUNAY - GROUPE PRESTAPOSE

Le Groupe Prestapose pose des menuiseries exterieures auprès des bailleurs sociaux et promoteurs. 3 sites: Rouen (76), Beuzeville(27), Wissous (91). L'année de la reprise, le Groupe réalisait un CA de 8M€ en baisse de 20% sur N-1 Le cédant étant dans l'incapacité d'expliquer cette baisse de CA, mon analyse a été la suivante: il subissait son entreprise plutôt que de la diriger. J'ai négocié un complément de prix à 2 ans + des ORANE . Accompagnement sur 18 mois. Le cédant est parti juin 2019 4 ans après, CA de 16M€, un CODIR qui est devenu actionnaire du groupe pour devenir, je l'espère, futur repreneur dans 7 ans. Entreprise en pleine croissance: 20M€ de carnet de commande pour 2022 Très bonne rentabilité

Interview d'Hervé DELAUNAY

Prix du Repreneuriat Services 2022

Amaury ROSTAGNAT - HOSTELLERIE CEDRE & SPA BEAUNE

De retour en France en septembre 2017 avec avoir passé une dizaine d'années en expatriation, j'ai effectué deux formations (Reprise d'entreprise CRA et un cursus à l'Ecole Hôtelière de Lausanne) et me suis lancé dans la recherche de ma première acquisition dans l'hôtellerie. Après avoir étudié plusieurs dossiers sans succès, j'ai identifié l'Hostellerie Cèdre de Beaune (établissement 5* de 40 chambres et restaurant gastronomique) en septembre 2018. Le processus d'acquisition a ensuite été assez rapide (LOI signée début octobre 2018 > closing fin janvier 2019), bien que relativement complexe.

Prix du Repreneuriat Industrie 2022

Karine RENOUIL-TIBERGHIEN & Arnaud DE BELABRE - LES MANUFACTURES DE LAYETTE ET TRICOTS

J'ai repris en janvier 2016 une petite manufacture de tricots, et j'ai été rejointe très vite par mon collègue des bancs du CRA, Arnaud de Belabre. Dés le début, nous trouvions que c'était important de nous battre, un peu à contre courant, pour garder un petit bout d'industrie textile sur le territoire français.Au cours de ces 5 dernières années, le made in France a été de plus en plus plébiscité, nous permettant de multiplier par 3 le chiffre d'affaires de MLT, mais aussi de reprendre 2 autres unités de tricotage qui étaient en difficulté : Ruiz en 2018 et Marcoux en 2020. Nos 3 usines vont bien désormais, voire très bien.

Interview de Karine RENOUIL-TIBERGHIEN

Prix du Repreneuriat INNOVATION 2022

Vincent GERARD - MAKO

Suite à une première expérience dans la distribution de produit pour le bâtiment, j'ai eu envie de "faire" comme mes clients mais à ma manière. A savoir, je voulais appliquer des méthodes de management dites "d'entreprise libérée". L'idée faisait sourire surtout dans une activité très traditionnelle comme la plomberie. Mako (anciennement Dauphiné Energie) était sur une pente descendante vertigineuse -30%. Les clients fuyaient littéralement. Et pourtant, au bout de 4 ans de reprise, l'entreprise est aujourd'hui à +30% de CA sur son année de reprise avec une marge bien supérieure. Ces résultats ont été obtenu avec la même équipe que mon prédécesseur ! Nous l'avons même agrandi puisque nous sommes passé de 9 à 12 employés. Aucun technicien n'a démissionné suite à la reprise. Et aujourd'hui les projets fleurissent !

Interview de Vincent GERARD

Prix du Repreneuriat RSE 2022

Eric VILLAIN & Thierry SCLAPARI - SNE ROCHIAS

Rochias transforme les alliacées (ail, Oignon, échalote) en ingrédients déshydratés et en purée, pour les besoins de l’industrie agro-alimentaire. Rochias est le seul déshydrateur d’ail d’origine française et/ou européenne, face à une concurrence massivement chinoise. Les défis de notre reprise : - Multiplier par 2 la taille de l’entreprise - Moderniser l’outil de production - Développer des filières d’ail industriel en France En deux ans, nous avons déjà investi plus de deux millions d’euros dans la modernisation de l’usine, démarré le développement de la filière et réalisé un chiffre d’affaires de 5,3M€ en 2021, soit une croissance de 27% en deux ans. Le volume de production augmentera de plus de 50% sur la période 21-22 vs 20-21. D’un point de vue organisation, nous avons conservé la totalité de l’effectif, comme nous nous y étions engagés, et avant lancé un très ambitieux et sans précédent plan d’intéressement.

Interview de Thierry SCLAPARI
Desktop alt textDesktop alt text