Trophées du Repreneuriat 2023


Prix du Repreneuriat innovation

2019

HAASE INNOVATION Marine Anton

Le repreneur 

 A 28 ans, Marine Anton a trois qualités majeures. Elle est éprise des textiles et de la confection. Ensuite, elle sait être convaincante et déterminée. Enfin elle n’a pas froid aux yeux. La reprise d’entreprise devient naturelle pour elle d’autant plus que ses parents étaient aussi des entrepreneurs. En plus de ces qualités cardinales, Marine Anton possède une solide formation de base en ayant suivi Supdemod, école de la Mode et du Luxe à Lyon. Elle y apprend le stylisme, le modélisme et le markeking. Elle intègre alors Haase Innovation à Manthes dans la Drôme. Sa force de caractère et ses compétences la poussent rapidement de la fonction d’assistante modélisme à celles de responsable de production et du bureau d’études. 

LA REPRISE 
 En 2013, « Une histoire de femme » au Coteau dans la Loire est en redressement judiciaire et Marine Anton n’hésite pas à se porter acquéreur en convaincant le tribunal de la solidité de sa reprise. Six mois plus tard, elle prend contact avec le patron de Haase Innovation qu’elle connait bien puisqu’elle en a été salariée et celui-ci la soutient dans son projet de reprise Elle reprendra Haase Innovation également à la barre du tribunal qu’elle a convaincu des synergies entre les deux entreprises. Marine Anton rassemble toutes ses économies pour finaliser la reprise des deux entités. En conséquence, Il n’y a eu aucune difficulté dans la passation de pouvoir avec les anciens gérants. 

L’entreprise
Elle est spécialisée dans la conception et la fabrication de tissus pour la haute couture. Egalement, elle est labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant ce qui prouve la reconnaissance de son savoir-faire. Très vite, Marie Anton a fait le tour des grands couturiers français pour s’assurer de leur soutien. Haase continue aujourd’hui à les fournir, mais surtout à leur proposer de nouveaux tissus élaborés. C’est ainsi qu’elle invente un jean velours, mais elle réalise aussi des prototypes pour les grandes maisons parisiennes. Ceux-ci sont ensuite réalisés en série dans Une Histoire de Femme. Haase Innovation a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1,34 M€ et emploie 15 salariés.. Bien que distantes de 160 kms , les 2 entreprises travaillent en étroite symbiose grâce à la technologie. 

Le développement
A ces deux entreprises de confection. Marine Anton a su donner à chacune une spécificité propre. D’abord elle s’est attachée à la production en réalisant un audit organisationnel en profondeur. Des fiches de poste ont été créées. Les lignes de production ont été réorganisées. Il en est résulté une meilleure productivité et donc des coûts en baisse. Avec Haase Innovation, Marine Anton a misé sur l’innovation en créant une nouvelle collection de tissu et surtout en proposant des services à la carte à ses clients. Ces derniers peuvent alors exprimer leur créativité en sachant que Haase pourra réaliser des prototypes à leurs idées. Un site Internet a été élaboré en s’attachant à montrer l’aspect innovateur de Haase et sa capacité à répondre aux volontés d’innovation de ses clients. Haase Innovation sera présente au Salon Première Vision pour présenter ses nouvelles orientations. Marine Anton n’a pas oublié son personnel avec la mise en place d’un plan d’intéressement. 

Les résultats des actions menées
Le premier résultat de l’action de Marine Anton est la pérennité qu’elle a su donner à ces deux entreprises qui ont failli disparaitre. Le deuxième résultat, c’est l’image d’innovation qu’elle a créée et qui a séduit les grandes maisons parisiennes. Au total, c’est le passage de 24 salariés en 2014 à 53 en 2018. Le chiffre d’affaires a suivi en passant de 1,13M€ en 2014 à 2,44M€ en 2017. La fierté La grande fierté de Marine Anton, c’est d’avoir osé reprendre ces entreprises à la barre du tribunal et d’avoir su fédérer des deux entités : ce sont les résultantes de ses deux points forts que sont sa formation professionnelle et ses compétences métier. Enfin, elle a su convaincre de grands couturiers parisiens de lui confier la réalisation d’une partie de leur prêt-à-porter. 

L’appréciation du CRA
C’est une belle histoire que celle de Marie Anton. Sa jeunesse n’est en aucun cas un handicap. Elle est montée rapidement en compétences. Elle a pas hésité à reprendre deux entreprises coup sur coup et bâtir un projet d’entreprise solide et reconnu. 

Le témoignage de Marine Anton