Trophées du Repreneuriat 2023


Prix du Repreneuriat Industrie

2017

LA PATELIERE Cédric Clouzeau

Le repreneur

Cédric Clouzeau, 40 ans au moment de la reprise, formé au marketing et à la vente à l’ESC Bordeaux, a effectué la totalité de sa carrière dans les produits alimentaires ; Après une première expérience de gestion d’agents commerciaux en Europe pour un groupe international, il rejoint un groupe français spécialiste des sirops où il met en action ses qualités de spécialiste du marketing mais également de développeur et d’entrepreneur avec le lancement du marché asiatique. Dans ce cadre, il créera un site de production en Malaisie. Après 8 ans passés en Asie, il rejoint le siège de l’entreprise où il gère et développe deux sites de production. La reprise d’une société agro-alimentaire est donc une évidence pour lui. 

L'entreprise
LA PATELIERE, entreprise de fabrication de chocolats et de produits sucrés, a été fondée en 1978 ; implantée dans le Gers, elle réalise un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros et emploie 50 personnes. L’entreprise, bien gérée, possède des savoir-faire permettant de maîtriser la qualité de ses produits. Il détecte néanmoins des faiblesses en matière de marketing et de force de vente, sa spécialité, mais également d’animation de l’encadrement où son expérience de grands groupes pourra s’exprimer. En 2011, le cédant, fondateur de l’entreprise, avait fait rentrer un fonds, IXO Private Equity, au niveau de 30% pour poursuivre son développement commercial en France. 

La reprise
Cédric Clouzeau a racheté en avril 2014 les 70% détenus par le cédant et un accord prévoit la reprise de la part du fonds sur plusieurs années. La transaction a été financée à hauteur de 30% par le repreneur et de 70% par le Crédit Agricole par un prêt sur 7 ans ; le financement prévoit le rachat du capital restant entre les mains du Fonds. A ce jour, le repreneur détient 83% du capital.

Le développement de l'entreprise  
Cédric Clouzeau a su voir au moment de la reprise les atouts de la société, nombreux, mais également les points sur lesquels il pourrait apporter son savoir-faire et son expérience pour donner un nouvel élan à l’entreprise. R et D : Doublement du nombre de références de la gamme bio et améliorations significatives des goûts, textures et couleurs de tous les produits fabriqués sur le site. Développement commercial et export : le travail effectué dans ce domaine est impressionnant ; citons simplement le renforcement et la restructuration de la force de vente, le lancement d’un courant d’affaires en Europe, et l’accélération des ventes sous marque propre en lieu et place de marques distributeurs. Marketing : actions autour de la marque, et présence sur le web et dans les salons professionnels Production : un investissement important de 900k€ a été engagé pour pouvoir répondre à la croissance actuelle et future ; celui-ci est suivi d’une réorganisation en cours menée par le nouveau directeur d’exploitation Ressources humaines : une évolution des collaborateurs vers une responsabilisation aux objectifs et une sensibilisation à l’importance de la marque et l’image des produits. A la participation aux résultats déjà en place, s’ajoutera un dispositif permettant d’encourager cette évolution. 

Résultats des actions menées
L’élément le plus marquant, grâce aux bases mises en place pour accélérer la croissance sur le marché français mais surtout à l’international, est l’évolution du chiffre d’affaires qui, devrait atteindre 11M€ en 2016 (+20% par rapport à 2013) avec un maintien de la rentabilité au niveau antérieur malgré les investissements consentis dans les différents domaines. L’objectif de Cédric Clouzeau est d’arriver à un chiffres d’affaires de 16M€ en 2018 en ligne avec les capacités de l’outil de production et des équipes. 

Fierté du repreneur
L’évolution du business model repose sur la montée en gamme de la marque et des produits ainsi que la commercialisation en marque propre, en France et à l’International. Ce virage de l’entreprise est en train de lui permettra d’atteindre ses objectifs de croissance.

L’appréciation du CRA  
Cette reprise est exemplaire car le repreneur a su trouver une entreprise qui correspondait à ses critères de recherche, secteur d’activités, taille et qui recelait des marges d’amélioration qu’il a été capable de détecter dès l’étape de négociation. Un financement approprié lui donne suffisamment de moyens pour assurer la reprise et les investissements nécessaires aux ambitions du dirigeant.    

Le témoignage de Cédric Clouzeau